Réflexion sur l’examen!

DSC01347Nous savons bien qu’on n’a jamais fait grandir quelqu’un en le mesurant. La plupart du temps la comparaison est dévastatrice. Tout parent d’au moins deux enfants sait cela. Au Québec offrir à nos enfants « une expérience équivalente » ne signifie pas une scolarité identique. Du coup quand on nous propose ou oblige à faire passer des tests à nos enfants (bien qu’aucun texte légal ne nous y oblige) nous devons garder en tête que nous jouons en terrain adverse. Mais si notre enfant échoue un examen du ministère, cela implique-t-il un changement de mode éducatif? Les enfants scolarisés sont-ils forcés de faire de l’Ief s’ils ratent un contrôle? Au contraire on leur imposera plus de travail scolaire. Alors pourquoi un échec à un examen étranger à nos pratiques devrait-il signifier la fin de notre liberté éducative?

Publicités

One Comment

Add yours →

  1. J’envie votre liberté de choix d’instruction, le notre se rétrécie en France mais nos esprits eux restent libres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :