Des cahiers, mais pas que…

DSC02090

Lors de mes conférences, on me demande si mes enfants font des exercices sur cahier. Cela arrive quelques fois par semaine (deux à trois heures). Les enfants choisissent ce qu’ils veulent faire et arrêtent quand ils en ont assez. La position assise à table n’est pas indispensable, le confort des coussins fait l’affaire, la discussion a lieu, la convivialité est présente souvent autour d’un thé… cela ne ressemble pas a une corvée, n’a rien d’obligatoire. Ainsi nous faisons des cahiers comme une activité parmi tant d’autres, sans pression, sans crise… Nous faisons cela sérieusement, avec application, mais sans perdre de vue la qualité de la relation… Dans ces conditions, aucune raison de s’en passer.

Publicités

One Comment

Add yours →

  1. Nous c’est de même, cependant avec les années le temps de travail intellectuel augmente naturellement. Merci pour le partage de tes idées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :